Comment se déroule le forage pétrolier en mer ?

Comment se déroule le forage pétrolier en mer ?

Outre les investissements colossaux, le forage pétrolier en mer repose sur des techniques complexes et des équipements de pointes. De plus, les travaux s'étalent sur plusieurs mois. Alors, comment se déroule le forage pétrolier offshore ?

La prospection

La détection d'un réservoir d'hydrocarbures sous marine sollicite un enchainement d'étude préliminaire. Ces enquêtes se portent sur des analyses géologiques et sismiques avancées en provoquant des ondes sonores sur le fond de la mer. Les réverbérations occasionnées révèlent une image en trois dimensions du profil du réservoir. Évidemment, de telles techniques demandent des matériels informatiques onéreux. Ces études géologiques prouvent la probabilité d'un gisement offshore.

Néanmoins, le doute plane en l'absence de forage d'exploration. En effet, les géologues peuvent tomber sur un puits sec, un réservoir d'eau salé ou un réservoir sans pression. Les procédures d'exploitation demandent une somme colossale chiffrée en milliards d'euros. C'est la raison pour laquelle des forages de puits de tests sont indispensables avant d'entamer l'exploitation. Après la confirmation d'une présence de nappe de pétrole, l'entreprise pétrolière engage les installations de plateforme.

Des conditions de forage extrêmes

Le forage de puits en profondeurs sous-marin s'effectue au moyen des équipements de forage. D'ailleurs, avant l'émergence des matériels de forage, les plongeurs étaient chargés de forer des puits jusqu'à 400 mètres de fond ! Aujourd'hui, le forage automatisé est rendu possible grâce aux systèmes de commande à distance depuis la surface. Le forage semble être une opération dangereuse et difficile. De plus, les conditions semblent de plus en plus hostiles aux travaux. En effet, les foreurs installent des puits sous deux mille mètres d'eau.

De plus, les couches de sel d'une épaisseur de 4 à 5 km compliquent davantage le creusement de puits. Même les professionnels du forage s'attendent toujours au pire lorsqu'ils atteignent les zones critiques. Aussi, dans une exploitation offshore, les ouvriers doivent s'armer de patience, car les travaux s'étendent sur plusieurs semaines. Concrètement, le forage consiste à descendre et à remonter une multitude de tiges, des tubes d'acier creux, visés, longs de 9 mètres et de 10 à 20 centimètres de diamètre.

Les coûts d'un forage pétrolier en mer

Le puits de forage menace constamment de s'écrouler sur lui-même. Afin d'éviter un effondrement, les foreurs descendent un tubage en acier dans le but de solidifier l'ensemble des équipements sous-marins. Cet entretien régulier exige un coût d'environ 250 000 à 260 000 euros par jour. À ces sommes s'ajoutent le coût de la main-d'œuvre et des matériels acheminés par les navires. Au total, le montant d'un forage pétrolier atteint 800 000 à 900 000 euros par jour !

Néanmoins, la production de pétrole brut, activité dans laquelle l'entreprise Philia SA se concentre, accentue les rentabilités et couvre les frais liés aux opérations de forage. D'ailleurs, le marché du pétrole reprend aujourd'hui du poil de la bête après un déséquilibre entre l'offre et la demande. Toutefois, en cas de difficulté dans le commerce, l'entreprise Philia Energy (entité du groupe Philia SA) traite tout ce qui concerne les problématiques énergétiques.

Les Sujets

Le pétrole en Alaska : découverte d'un gisement géant !

La compagnie Repsol a annoncé la découverte d'un important gisement pétrolier au nord de l'Alaska, une manne économique potentielle de 1,2 milliard de barils. Prévue pour l'exploitation en 2021, ce gisement......

Le transport du liquide pétrolier par les pipelines

D'après le site Connaissance des énergies, près de 56,5 millions de barils de pétrole circulent quotidiennement d'un pays à un autre. Seulement, les entreprises pétrolières prisent les pipelines pour des......

Le choc pétrolier de 1973

Un choc pétrolier représente une crise mondiale qui touche les prix du pétrole. Des chocs pétroliers ont eu lieu en 1973, en 1978 et en 2008. Alors, comment s'est déroulée la crise mondiale des coûts du......